La cohésion et le dynamisme de la paroisse est l’affaire de tous.

Le pilotage en est assuré par une E.A.P. (Équipe d’Animation Pastorale), qui mûrit les décisions avec le curé référent, en lien avec les instances du Pôle.

Elle est constituée de :

Don Joachim, curé du pôle

Don Maël, vicaire

Eric Dobja

Bruno Langlois

Corinne Poupard

Xavier Tanvez

Don Nicolas, vicaire

Philippe Derieux, diacre

Elsa Durand

Sylvie Lilia

Tatiana Pronzola


Compte rendu de la dernière réunion de l’équipe, le jeudi 24 novembre 2022

présents DJQ, DNB, Philippe, Sylvie, Corinne, Xavier, Tatiana, Elsa, Tatiana, Bruno et Eric Dobja qui rejoint l’équipe d’EAP.

Temps de prière 

Quelques infos :

  • Idée de s’occuper des enfants pendant la messe
  • Idée de monter une catéchèse spécialisée
  • Dimanche 27 nov : messe puis repas avec l’évêque et les 2 EAP du pôle.
  • La Communauté Saint Martin est en train d’être visitée, à sa propre demande (fonctionnement normal dans l’Eglise). Mgr Bertrand, le père Dupont et une religieuse viendront le 12 décembre pour des entretiens avec les prêtres et quelques laïcs qui le souhaitent, en entretien particulier ou en groupe.

Retour sur la première EMP :

  • Pour l’instant, on ne voit pas encore bien où cela va nous mener ?
  • C’est important car nous avons des actions communes dans l’année
  • Idée : incorporer les paroissiens de Sénart Centre dans les soirées Tibériade (serviteurs et invités)

Retour sur les travaux de réflexion de chacun en amont de l’EAP :

  • Retour sur la réunion générale d’organisation des rôles à Tibériade. Désirée est nommée pour organiser une liste de lecteurs. Il y a des tensions. Voir comment ça évolue mais en soi c’est une bonne initiative et elle fait ça bien. Attention à ce que personne ne se sente exclu. Une formation sera également proposée aux lecteurs.
  • Au Bourg, il n’y a pas d’équipes de services, ni d’animateurs, prière universelle etc… Ça va se faire petit à petit, pour l’instant les personnes apprennent à se connaître. C’est une communauté qui est en train de se former.
  • Ouverture des églises. Quand l’église est ouverte, il y a du passage. Beaucoup ne se sentent pas dignes de faire partie de l’église, mais si l’église est ouverte, ils entrent discrètement. Comment répondre à cette demande ? Mettre en place une permanence dans l’église, en commençant aux horaires de sortie de classe. Mettre un mot dans la feuille de semaine. A mettre en place à VSD (contacts : Philippe et Bruno) à Nandy (Xavier) et à Savigny Bourg (Sylvie).
  • Respect du silence dans l’église. Sortir si l’on veut discuter. Demander aux servantes de l’assemblée de réciter 1 Ave Maria juste avant la messe pour retrouver la paix. C’est aussi au prêtre de rappeler le silence. Dans les homélies ? Pendant l’Avent et le Carême, incorporer des temps de silence (à l’offertoire + pas de 2e chant de communion, + réduire la taille des chants). Enfin, si on organise un temps convivial juste après la messe, cela facilite le silence. On pourrait justement demander aux anciens des équipes de Tibé, qui ne peuvent plus être lecteurs, d’organiser ces temps conviviaux ? (jus de pomme). Proposer comme thème de carême le silence, avec un enseignement sur ce thème, et faire goûter aux paroissiens ce silence.
  • Mettre en place une heure sainte 1x / mois, le 1er vendredi du mois pendant l’adoration à SB (= revivre la passion du Christ, pendant une heure. C’est ce qu’on fait déjà le jeudi saint, et qu’on ferait tous les mois de l’année).
  • Mise en place d’un rosaire complet (4 chapelets), ou de chapelets dans la semaine. La problématique de départ est la suivante : comment harmoniser les différents groupes de la paroisse ? En priant un rosaire entier, avec une dizaine par groupe ( = 2h). On peut commencer en ajoutant un chapelet chaque jour à 18h00 avant l’adoration (ce qui fait un rosaire « distillé » sur la semaine)
  • Visite des personnes seules ou âgées : une liste de 45 noms a été faite. On aimerait développer des liens entre les services (pain de vie, SEM, investir les étudiants / les scouts ou appeler de nouvelles personnes, pour les visiter, faire du lien).
  • Un repas est organisé le 11 février par les lycéens à Cesson à 20h00 (environ 14 euros) (pour financer le FRAT) : cela peut être l’occasion de créer du lien entre les différents groupes de la paroisse
  • Prévoir à nouveau une galette le 7 janvier à 20h00 à Cesson (rq : à Tibé, si on enlève tous les bancs, on met 200 personnes ; c’est + qu’à Cesson)
  • Charité envers les pauvres ;
  • Projets pour les jeunes ;
  • Accueil des nouveaux arrivants, accueil des jeunes ;
  • Attention à l’accumulation de projets qui dispersent ;

Comptes rendus des réunions précédentes

 144 total views,  1 views today